Quelles sont les différentes isolations phoniques dans un logement ?

Les nuisances sonores dans un logement sont toujours source d’agacement et de stress. Surtout si votre logement se situe au bord de la route, ou à côté des moyens de transport bruyants, tel que le métro, le train…etc. Face à cela, la réalisation d’un type de travaux est essentiel. C’est la mise en place de l’isolation phonique. 

Cet article vous exposera l'efficacité de l’isolation phonique pour la lutte contre les bruits. Ainsi que, les divers types d’isolation phonique qui existent, pour vous aider à déterminer celles qui vous conviendra le mieux. 

L’isolation phonique

Il est toujours préférable de réaliser l’isolation phonique lors des travaux de conception du logement. Cela donnera non seulement plus de valeur à ce dernier. Mais, quand l'isolation phonique est réalisée au préalable, cela permet d’éviter tout point faible qui pourrait causé l’infiltration du bruit. 

Afin de déterminer le prix d’une isolation phonique, il faudra prendre en compte 4 critères principaux :

  • Le type d’isolation;
  • Le type de bruits ;
  • L’isolant employé;
  • La technique de pose.

Les types d’isolants

Il est possible de choisir la surface à isoler. Par là, on a classifié les types d’isolation en quatre catégories.

L’isolation phonique de sol

Elle permet de mettre un terme au bruits de chocs, résultant généralement par la propagation des bruits de pas ou d’électroménager trop bruyant, à travers la structure du logement. Il suffit de poser l'isolant directement sur le sol. Cela peut être de la laine de roche, des plaques de plâtre phonique, des fibres de bois …etc. Généralement le coût de ce type de sol est compris entre 9 et 25 euros le mètre carré, avec la main d'œuvre qui coûte approximativement 60 à 90 euros. Cependant, le prix varie en fonction de la pose. Et celle-ci s’effectue selon le plancher du logement. L’isolant se pose directement sur la dalle dans le cas de plancher maçonné. Il est ensuite recouvert par une nouvelle chape.

Dans le cas de parquet solives, la solution d’isolation devra être incorporée entre les diverses lambourdes.

Mais pour ce qui est des planchers qualifiées de légers, l’isolant peut être disposé directement sous la dalle.

L’isolation phonique des murs 

Elle permet d’isoler les murs contre les bruits provenant de l’extérieur, ainsi que des chambres avoisinantes. De ce fait, vous pourrez choisir d’isoler une seule pièce seulement du logement, pour moins de frais. Le prix est généralement compris entre 5 et 20 euros par mètre carré. Et  la main d'œuvre revient approximativement 60 à 90 euros. Il faudra aussi prendre en compte le type du mur qu’il faudra isoler. 

Dans le cas d’un mur en dur, l’isolant devra être conçu en fibre végétale ou minérale. Il est souvent mis en place a peine le mur, puis couvert à l'aide d’une contre cloison.

Mais si le mur est une simple cloison en plâtre, l’isolant en plaque ou en couche sera le plus adapté. Il devra être accompagné d’une ossature métallique couverte par une contre cloison assez épaisse, entre 13 et 18 millimètres.

L’isolation phonique des fenêtres et vitrage

Elle est mise en place en fonction du type d’environnement sonore. Plus l’environnement est bruyant, plus l’épaisseur du double vitrage sera renforcée.

L'isolation des plafonds

Ce type d’isolation est utilisé lorsqu’il y a un logement au-dessus de vous. Cependant il n'opère que sur les bruits aériens

Enfin, il est aussi possible de regrouper toutes ces isolations pour obtenir une isolation acoustique absolue, généralement utilisés lors de la réalisation d’un studio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *